Chantal

.

Bonjour toi….Dans la nuit, la pluie,mes larmes encore et toujours …
L’envie d’entendre ma sonnerie de gsm …
Sur le toit le crépitement des grosses gouttes froides.
Puis l’air fraichit et vient caresser mon visage, glissant sur la couverture, gonflant soudain les rideaux paresseux dans la pénombre…
Ce vent intermittent tourbillonne un instant pour me rappeler le provisoire de l’existence, pour me faire sentir vivante, là dans mon coeur, mais à quoi sa sert ? ? ? ?….
Les yeux aux plafonds je pense les larmes aux yeux….
Tout à l’heure j’ai révé la douceur de tes mots je ne croyais plus qu’avec un peut de grammaire et quelques partage, on puisse encore mettre du baume sur les blessures, dire sa proximité, avec légèreté gravement de tout son être…
 

Qu’avec les touches du clavier, on puisse encore, comme on l’aurait fait avec du fil et de la ficelle, du papier et un peu de fil de fer pour improviser une marionnette, engendre un tit sourire dans le soir qui vient ramener la paix….
Qu’avec quelques phrases, on puisse encore jeter des cordes pour faire des ponts pour se sentir soudain si proches
. . . c’est ton souffle que j’ai senti dans la nuit . . .
Mais je me suis vite réveillée et seule, j’étais seule avec mes larmes et mes questions
POURQUOI…..OUI…..POURQUOI ? ? ? ?

_________________________________________________________________


J’ai rêvé….

Un matin, tu es passé, on s’est assis l’un en face de l’autre, derrière nos écrans…..Tu étais si beau dans ton peignoir blanc ton petit fils qui jouait sur tes genoux. Tu disais des choses sans vraiment les dire. J’essayais de comprendre tes demi-mots.

Je t’écoutais, je souhaitais étre la complice de tes tourments, celle à qui on dit tout, celle qu’on rencontre pour réver, à qui on crache sa vie dans l’espoir qu’elle entendra . . .

Peut-étre n’étais-tu pas venus pour parler,tu avais simplement ce besoin d’aller mieux,d’étre ailleurs,de jouer….

J’avais toujours cette folle envie de te faire rire, de t’emmener dans mes délires,mon monde à moi,dans notre histoire,une histoire vraie,écrite et racontée pour toi rien que toi . . . pour nous, envie de te laisser venir de te laisser entrer dans mon jardin secret ou là bien au chaud j’ai gardé tous nos secrets, là ou le temps s’est arrêté….

jamais je ne t’oublierais…..

_________________________________________________________________________________________

Blanche Neige au Pays enchanté :

16 Nov. 2006 : Quelques nouvelles de Chantal, elle va bien, entourée de nombreux jeunes, amis de ces enfants.

27 octobre


.
souvenir….

envie de caresser le papier….

lécher les lettres jusqu’à ce que mon coeur les étalent,
qu’elles laissent dans ma bouche un goût d’encre et de papier…..


les mots se fondent en moi….

je hume le rosier de vos jardins amitié

ma main caresse la tige de la rose, effleure les corolles de ses fleurs….
Image hébérgée par hiboox.com
la vie est belle

regardez les fleurs par la fenêtre de vos maison… respirez

je renverse un peu la tête, pour y voir la naissance du goût…

j’aime la vie dans mes mains, ma bouche et mon coeur…

la vie est belle…

aimer…

aimer est si merveilleux et déroutant à la fois

j’aime mes enfants ma petite fille …

les enfants….

ils ne me font pas souffrir et je suis toujours étonnée de la sérénité qu’ils sèment en moi

je crois qu’ils m’ont offert des ailes

le bonheur avec un grand B et même avec un petit, c’est le sourire, les yeux d’un enfant

si beau et si fragile…

pour être heureux …

j’ai compris, il faut être vivante à la fois dans toutes ses dimensions

pour beaucoup de personnes, à l’heure actuelle encore,
l’attirance physique n’est qu’une sorte de nécessité qui n’existe que pour assurer la continuité du monde…


ils voudraient bien diriger tout au dessus de tout avec seulement leur esprit, plutôt que de les ajouter à ce corps qu’ils ont tant de honte à reconnaître

pourquoi ? ? ? ? ?

qui ose encore chanter la beauté comme on ose chanter la vie


avant d’aimer, on n’et pas vraiment vivant

on ne vit pas tout à fait

mes enfants, ma petite fille m’aiment et je les aime

c’est touchant et si émouvant

c’est un peu vivre au bords du pays imaginaire,
sans trop oser bouger de peur de rompre le charme, la magie…


c’est beau, la paix et le bonheur qu’ils sèment en moi chaque jour un peu plus

tout s’éclaire à la lumière de leur amour

et tout est soleil

je rayonne de bonheur

ils sont mon bonheur

ils m’apprennent tant de choses

à oser dire je t’aime

c’est si beau d’aimer

si triste de ne pas oser dire aux gens qu’on les aime, quand c’est vrai

qui à bien pu inventer celà ? ? ?

donnons-nous la main…

nous partons tous ensemble, en promenade, à la découverte du monde…
Monde magique de nos univers…
tout est merveilleux, parce que l’amitié est là rayonnante à fleur de mots


la vie est belle

à qui la comprends
Image hébérgée par hiboox.com
comprendre, ce n’est pas juger

et ici on se comprends… j’aime écrire, je rêve et j’imagine

quand nous serons à nous ballader

par les petits et les longs billets

qui vont, qui chantent qui cheminent

nous tenant par les mots…

on posera nos yeux

et nous voyagerons dans nos mondes

on se racontera mille choses
Image hébérgée par hiboox.com
on murmurera nos amours

et ensemble jusqu’à la fin des jours

nous irons dans la même pose

et quand sur nos émotions caline

on se prendra à rêver…

je m’entendrai chuchoter….

je rêve et j’imagine…

ses amitiés sont merveilleuses et je voudrais simplement vous dire « merci »

il n’existe pas d’autre tristesse que le vide laissé en nous par l’absence d’amis(es)

le coeur se fane avec la carence d’amitié

pour chacun d’entre vous il existe un regard illuminé par la confiance, un regard envahit d’amitié et d’amour

chaque journée est un petit morceau de notre destinée

dans chaque journée, il y a des minutes de splendeur, qu’il suffit d’oser toucher, oser découvrir…

tout est là près de nous

face à nous

il suffit de retrouver, de garder la magie d’émerveillement propre à l’enfance

j’aime la vie…

je voudrais pouvoir ramasser les miettes de bonheur qui se perdent…

et les semer sur chaque être humain

on ferait tant d’heureux rien qu’avec elles…

les étoiles…

sont ma magie…

mes espoirs à moi la femme enfant

la vie est belle…
Image hébérgée par hiboox.com
je me promet d’essayer d’éliminer les éléments négatifs de ma vie… y croire enfin…

je veux rester moi femme enfant avec mon imagination, ma poésie, mon coeur d’enfant, mon sens de l’amitié…

je ne connais pas être égoiste

je ne connais pas être violente

je ne connais pas l’horreur des mots grossiers

laissez moi recevoir le bonheur, ou je puis le trouver… chez les autres… chez tous les autres….

car la vérité

ce n’est pas triste d’avoir un coeur

l’amour est tout un mystère

la fleur tendre cadeau de vos amitiés en est la création
Image hébérgée par hiboox.com
et le spectacle de l’amitié

peut émouvoir un coeur

un monde peu soudain jaillir


d’un coeur…

ce que pourtant l’on sème

en soi ne cherche qu’à fleurir

le coeur est vérité…

amour est beauté…

que c’est beau est pur d’avoir un coeur

je ne suis qu’une femme enfant

l’amour prends patience

l’amour rends service, il ne jalouse pas, il ne juge pas, il ne s’enfle pas d’orgueil

l’amour ne rends pas laid, il ne cherche pas son bénéfice, il ne s’irrite pas, il n’entretient pas de rancune…

il ne se réjouit pas des injustice, mais il trouve son bonheur dans la vérité

il partage tout, il excuse tout, il croit tout, il espère et endure tout

tel est l’amour dans mon coeur d’enfant

je vous écris cette semaine où la Toussaint nous arrive

jour ou les cimetières brillent de fleurs et de couleurs

jour où mon coeur n’est qu’avec vous mes deux petits anges partis trop tôt

je vous écris d’un pays d’autrefois…

je vous écris du pays du pays du manteau du souvenir

je vis depuis des années, de notre maison au cimetière

ohhh hiver empoisonné… et depuis toujours le même jour

le jour ou le souvenir incrusté de ton petit corps sans vie

jour ou le calme m’a envahit

la sagesse ne dure pas le temps d’une inspiration dites-moi ? ? ?

la mort vous enveloppa si petits, toi ma fille et toi mon fils, deux petits anges

qui sur notre terre reçoit encore le baiser de la joie jusqu’au fond du coeur ? ? ?

l’union du moi et du toi est un poème…

l’union du moi et de l’enfant est un poème

l’union du ciel et de la terre est un poème…

mon chant dans la peine trop grande s’est envolé

les nuages passent

les nuages dessins, et nous pareils à des nuages nous passons, enveloppés de la douleur de votre perte…

je n’aimais plus le jour

je n’aimais plus la nuit

hantée du silence de vos absences

ma peau se fatiguait de mes yeux en larmes

l’évènement était grand

la nuit aussi était grande, mais que peut-elle ? ? ?

mille astres de cette nuit n’ont pas éclairés vos petites vies

ohhh mes petits anges adorés jamais je ne vous oublierai…

bisous.. Jérôme… bisous… Laetitia…

un jour de mai, ma fille mon bébé, ferma ses petits yeux à la vie, en venant au monde… par la faute d’une erreur médicale

un jour en janvier, mon fils Jérôme s’envola au pays des anges … il n’avait que dix mois

dans mon coeur voyage leurs souvenirs

les rires d’un petit homme plein de vie…

un petit homme que je surnommais mon « Loulou » mon petit ange

il avait de grand yeux noisette, plein de magie

il était amour et le sera toujours

je me revois avec mon ventre qui grossissait de te porter toi ma petite fille,
je le caressais et tu bougeais pour me dire je suis là maman…
comment oublier se ventre remplis de ton amour et de toi…
toi que je n’ai même pas pu regarder car si vite ils t’ont éloignée pour effacer leur erreur


oh oui comment oubliez deux enfants ? ? ?

deux amours

jamais je ne le pourrais….

dans mes souvenirs de vous l’amour voyage

la magie pure de tes yeux d’enfants

qui brille sans savoir comment

dans mes souvenirs de vous d’amour la vie encore…

tes petites mains qui me frollent mains d’enfant

tes petits pieds qui s’offrent à la lumière

et qui vont vers la lumière

dans mes souvenirs la vie à toujours un coeur tendre et renaissant

et vos souvenirs jamais ne pourront finir

demain si reflète d’hier et d’aujourd’hui

souvenir de vous mes enfants

enfants devenus anges

souvenirs remplis d’amour qui me font les yeux émerveillés

pleins d’une fièvre qui me rapproche et m’éloigne d’un univers ou je rêve de faire place aux autres

souvenirs d’azur et de nuages

de gentillesse et de tendresse

souvenirs de vous mes amours

beauté et trésors en mon coeur de vous et de la vie

je vous aime et ne vous oublies pas, jamais….

bisous


Jérôme et moi

je t’aime mon petit ange
.

.
_____________________________________________________________________________________________
.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s