Violence conjugale III

.

.

Violence conjugale : des chiffres et des mesures politiques pour briser le silence
AFP 23.11.2005 – 16:48
Une femme meurt en moyenne tous les quatre jours en France victime de violence conjugale, selon un recensement présenté mercredi par le gouvernement, qui veut promouvoir des mesures contre les coups au sein des couples, fléau social encore tabou.
« En France métropolitaine, en moyenne, une femme meurt tous les quatre jours des suites de violence au sein du couple. Contre seulement un homme tous les 16 jours », selon ce tout premier « Recensement national des morts violentes survenues au sein du couple en 2003 et 2004 », réalisé avec la police et la gendarmerie.
Au cours de ces deux années, 163 femmes sont mortes sous les coups d’un homme, 46 hommes sous ceux d’une femme, une femme par les coups d’une femme et un homme par ceux d’un homme.
Qu’elles soient tuées ou qu’elles tuent, la moitié des femmes subissaient déjà des violences auparavant: « Une femme victime sur deux subissait déjà des violences contre seulement un homme sur cinq. Une femme auteur sur deux subissait des violences contre seulement un homme sur quinze ».
« La séparation est clairement une période à risques puisqu’elle intervient dans 31% des affaires », note l’enquête.
Ce recensement est la première source d’information depuis l’enquête nationale sur la violence envers les femmes (Enveff) de 2000 qui estimait qu’une femme sur dix vivant en couple était confrontée à ce problème.
Appelant mercredi devant la presse toute la société « à s’emparer du sujet », la ministre déléguée à la Parité, Catherine Vautrin, a envisagé l’accueil des femmes battues dans des familles d’accueil.
« Ce dispositif va être expérimenté dans l’île de la Réunion et en Ardèche dès janvier 2006 », a précisé le ministère, qui ajoute que les femmes « pourront participer au dédommagement des accueillants ».

.


.

Au plan juridique, Mme Vautrin souhaite durcir les sanctions contre les auteurs de violences conjugales, par l’extension des circonstances pénales aggravantes aux ex-conjoints, concubins ou pacsés (actuellement, l’auteur des violences n’encourt des peines plus élevées que lorsque sa victime est son conjoint marié).
Cette disposition existe déjà dans une proposition de loi adoptée en mars par le Sénat, et qui devrait passer à l’Assemblée nationale le 13 décembre, a précisé le sénateur PS Roland Courteau, l’un de ses initiateurs, lors d’une conférence de presse au Sénat.
A Clermont-Ferrand, Créteil et Nantes, dès janvier 2006, des hôpitaux et des médecins vont par ailleurs travailler spécifiquement sur la prise en charge des femmes victimes de violence, a ajouté la ministre.
En revanche, le gouvernement s’est montré plus discret sur la prise en charge des hommes violents, évoquant simplement un « groupe de travail ».
« Je n’arrive pas à obtenir que l’on créée des centres d’accueils pour hommes violents », avait souligné mardi le procureur de Douai, Luc Frémiot, interrogé par l’AFP.
Dans sa juridiction, M. Frémiot a mis en place une politique de « tolérance zéro » qui sanctionne les auteurs de violence conjugale dès la première plainte à la police, avec leur éloignement du domicile conjugal.
« Je veux une campagne de communication sur le sujet » de la violence conjugale, a encore souhaité Catherine Vautrin. « Une vendeuse qui fait essayer une robe à une cliente pleine de bleus » doit pouvoir donner l’alerte, a-t-elle cité en exemple.
« Nous voulons que le droit et la justice pénètrent dans la sphère privée, qui était jusqu’alors une zone de non-droit », a résumé Roland Courteau.
 

Image lien I Quatre billets se complètent, Le respect de la vie

Image lien IV Quatre billets se complètent, Le ruban blanc

.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s