Eclipse de Lune le 3 Mars 2007

.
La Lune s’éclipsera totalement cette nuit … après avoir occulté Saturne hier !

.
Eclipse totale des 27 & 28 Octobre 2004
Il y a pour la Lune des éclipses totales, des éclipses partielles et des éclipses par la pénombre. Il y éclipse totale quand la Lune est entièrement comprise dans le cône d’ombre de la Terre et il y a éclipse partielle de Lune quand une partie seulement de la Lune est située dans le cône d’ombre de la Terre. Enfin, il y a éclipse de Lune par la pénombre quand aucun point de la Lune n’est dans le cône d’ombre de la Terre et que tout ou partie de notre satellite est dans la pénombre de la Terre, donc quand de la Lune on peut observer au mieux une éclipse partielle de Soleil.
Les éclipses de Soleil précèdent ou suivent les éclipses de Lune de 14 jours environ; tout simplement parce qu’à ce moment là la Lune sera conjointe au Soleil, c’est à dire Nouvelle, et comme la Lune a un cycle de 28 jours … c’est logique !

Renseignements de cette éclipse sur ce forum
Planète Terre ENS de Lyon nous parle de cette éclipse
Voir une image de cette éclipse de Mars 2007
.
Pour retrouvez l’original de ce qui suit : site perso orange d’astronomie
Le spectacle d’un lever de Pleine Lune est certainement l’un des plus beaux et fascinants spectacles que l’on puisse voir. Le disque lunaire semble à ce moment-là bien plus gros qu’en réalité et présente bien souvent des teintes jaune-oranges, parfois assez prononcées, selon la transparence de l’atmosphère terrestre. Au Canada, le début de la phase de totalité s’admire au moment du lever de la Lune, donnant à notre satellite naturel un aspect surréaliste qui devrait se révéler de toute beauté.
L’Europe est idéalement placée pour bénéficier de l’intégralité du spectacle de l’éclipse totale.
A Paris, la Lune est déjà à 27 degrés au-dessus de l’horizon lorsque le premier contact se produit, et à 37 degrés de hauteur lorsqu’elle entame sa progression dans la zone d’ombre. L’astre prend sa belle coloration rouge cuivre à son point culminant dans le ciel, entre 45 et 48 degrés au-dessus de l’horizon.
Encore bien haut dans le ciel lorsque notre satellite naturel retrouve l’intégralité de son disque, la Lune retrouve son bel éclat initial à 39° de hauteur pour illuminer le ciel visible depuis Paris pendant quelques heures encore.

L’éclipse Totale de Lune du 03 Mars 2007 sera visible dans sa phase de totalité à l’ouest de l’Asie, en Europe, en Afrique, à l’est de l’Amérique du Nord, et à l’ouest de Amérique du Sud.
.

.
Si cette éclipse totale de Lune est la première d’une série de trois éclipses totales consécutives en moins d’un an, la prochaine ayant lieu le 28 Août 2007 et la suivante le 21 Février 2008, elle est également la première éclipse totale depuis presque deux ans et demi. En effet, la dernière éclipse de cette nature s’était produite le 28 Octobre 2004, une bien belle partie de cache-cache observée par de nombreux amateurs de superbes spectacles. La phase la moins spectaculaire, l’entrée de la Lune dans la zone de pénombre, débute à 20h16 UTC. Notre satellite naturel va perdre progressivement son bel éclat pour prendre une teinte légèrement grisâtre, un changement de luminosité difficilement perceptible au début du phénomène.
La phase partielle commence à 21h30 UTC, lorsque notre satellite naturel entame sa progression dans le cône d’ombre de la Terre. Au fil des minutes, la petite échancrure difficilement visible à l’amorce du phénomène va grignoter le disque lunaire sur toute sa surface. L’entrée progressive du disque lunaire dans l’ombre terrestre va nous permettre de voir une Lune tronquée, au teint blafard, prendre progressivement de subtiles teintes de gris au fur et à mesure que sa partie encore éclairée se réduira à un fin croissant. Il faudra soixante treize minutes pour la Lune disparaisse complètement sous le voile terne de l’ombre.
L’éclipse totale commence à 22h43 UTC et la trajectoire de notre satellite l’amène à pénétrer profondément à l’intérieur du cône d’ombre terrestre. La Lune, partiellement éclairée par les rayons du Soleil filtrés par l’atmosphère terrestre, revêt alors une robe aux tons rouges et cuivrés, caractéristiques des éclipses totales de Lune. Ce spectacle riche en couleurs subtiles durera environ 74 minutes. Le maximum de l’éclipse se produit à 23h20 UTC.
A 23h58 UTC, la Lune entame sa lente sortie de l’ombre. Le disque lunaire va reprendre progressivement son aspect initial en passant successivement par de subtiles teintes, dans l’ordre inverse de celles que nous avons pu admirer avant la phase de Totalité.
La sortie complète de la Lune du cône d’ombre terrestre intervient à 01h11 UTC. Au fur et à mesure, le disque lunaire s’extirpe de la faible pénombre qui altérait quelque peu sa luminosité. L’astre sélène retrouve tout son éclat à 02h25 UTC.
Ce spectacle est visible de tous les points de la Terre où la Lune est présente dans le ciel au moment de l’éclipse.
L’éclipse Totale de Lune du 03 Mars 2007 est intégralement visible depuis l’Europe et l’Afrique. La phase de totalité sera visible pour les observateurs de la plupart des pays d’Asie, l’Europe et l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’est de l’Amérique du Nord.
Du fait de l’inclinaison de 5°17′ sur l’écliptique, une éclipse de Lune ne peut avoir lieu que si la Lune est suffisamment proche du point d’intersection de son plan orbital et de celui de la Terre (ligne des noeuds). Pour cette nouvelle éclipse de Lune, la Lune est proche de son passage au noeud descendant (l’un des deux points d’intersection de son plan orbital et de celui de la Terre), puisque ce passage a lieu le 04 Mars 2007 à 05h31 UTC.

.

.
Lors d’une éclipse totale, la Lune ne devient pas invisible mais conserve un faible éclat, et apparaît souvent rougeâtre au moment du maximum.
La distance Terre-Lune, la position de la Lune par rapport au cône d’ombre, ou encore la transparence de notre atmosphère qui filtre la lumière bleue du Soleil tandis qu’elle dévie les rayons rouges et jaunes vers la surface lunaire, sont autant de facteurs qui déterminent les variations d’éclat et de teintes que peuvent prendre la Lune au cours d’une éclipse totale.
Les nuages et les particules (poussières et cendres d’éruptions volcaniques ou de feux de forêts) en suspension dans notre atmosphère affectent également la coloration de la Lune en filtrant plus ou moins la lumière solaire déviée.

.

.
La Lune pénétrant profondément dans le cône d’ombre de la Terre, l’éclipse devrait paraître assez sombre, particulièrement au moment du maximum. Cependant, les variations d’éclat et de luminosité sont difficiles à prévoir et changent en permanence au cours d’une même éclipse.
La luminosité résiduelle et la coloration de la Lune lors d’une éclipse totale peuvent être quantifiées selon le classement proposé par l’astronome André Danjon (1890-1967), directeur de l’Observatoire de Paris de 1945 à 1963.
Echelle de Danjon :
L = 0 : Éclipse très sombre. La Lune est presque invisible, particulièrement au milieu de la totalité.
L = 1 : Éclipse sombre, avec coloration grise ou brunâtre. Les détails lunaires sont difficiles à discerner.
L = 2 : Éclipse rouge sombre ou de couleur rouille, avec, le plus souvent, une tache très sombre au centre de l’ombre, tandis que la zone extérieure est assez claire.
L = 3 : Éclipse rouge-brique. L’ombre est souvent bordée d’une zone grise ou jaune.
L = 4 : Éclipse de couleur cuivre ou orange très clair. La zone extérieure est bleuâtre et très brillante.
La prochaine éclipse totale de Lune aura lieu dans seulement quelques mois, le 28 Août 2007. Cette nouvelle éclipse totale se déroule principalement au-dessus de l’Océan Pacifique. Néanmoins, nos amis canadiens assisteront, avant le coucher de la Lune, à la première partie du spectacle sans profiter toutefois des meilleurs instants de cette éclipse. Mieux placés, nos amis de Nouvelle-Calédonie assistent à la complète disparition de la Lune dans l’ombre de la Terre et au cortège de couleurs inhabituelles qu’un tel spectacle procure.
Il faudra attendre jusqu’au 21 Février 2008 pour assister de nouveau à une éclipse totale en Europe ou en Afrique, une éclipse également visible sur le continent américain.

.
DÉFINITION DU MOT LUNE :
Une lune avec un « L » minuscule est le satellite d’une planète. Par exemple, pour Titan, le plus gros satellite de Saturne, on peut dire que « Titan est une lune de Saturne ».
La Lune avec un « L » majuscule est le satellite naturel de la Terre.

DÉFINITION DU MOT ÉCLIPSE :
Où la Terre s´interpose entre la Lune et le Soleil. L´éclipse de Lune est dite totale quand la Lune disparaît entièrement dans l´ombre de la Terre, partielle quand la Lune pénètre dans l´ombre de la Terre sans y être totalement immergée, par la pénombre (région de l´espace dans laquelle le corps considéré cache en partie le Soleil.) quand la Lune entre dans la pénombre de la Terre sans entrer dans l´ombre. Une éclipse est un phénomène qui se produit environ 4 fois par an à des intensités diverses, et bien sur toujours lorsqu’elle est Pleine. On apprécie son impact pour l’étude d’un thème astrologique par rapport au thème natal, et par rapport à sa position en maison.
PHASES DE LA LUNE :
Configurations successives de la Lune se produisant lorsque les longitudes célestes géocentriques de la Lune et du Soleil sont égales (nouvelle Lune), diffèrent de 90° (premier quartier), de 180° (pleine Lune) ou de 270° (dernier quartier).
LA LUNE ROUSSE :
Lunaison qui débute après Pâques entre le 5 avril et le 6 mai. Nom donné suite à la couleur de la Lune à cette époque. Les positions relatives Soleil Terre>Lune font que les rayons lumineux sont déviés par l’atmosphère terrestre et rayonnent dans les longueurs d’onde de la couleur rouge.
LIBRATION :
Balancements apparents de la Lune permettant d´observer un peu plus de la moitié de sa surface. On distingue la libration optique due aux variations de la vitesse orbitale de la Lune (libration en longitude), à l´inclinaison de l´équateur de la Lune sur le plan de son orbite (libration en latitude) et au déplacement de l´observateur terrestre provenant de la rotation de la Terre sur elle-même (libration diurne) et la libration physique – beaucoup plus petite – due aux variations de la rotation de la Lune autour de son axe.
TREMBLEMENTS DE LUNE
Séismes intervenant à la surface de la Lune. De par la rigidité et le froid de notre satellite, ceux-ci peuvent résonner encore et encore et durer plus de dix minutes (contre 30 secondes en moyenne sur Terre).
Selon les dernières études, les tremblements de Lune sont de quatre types. Ainsi, on compte :
• Les tremblements de Lune profonds, qui ont lieu à 700 kilomètres de la surface, et qui sont probablement dus aux effets de marée ; • Les vibrations dues aux impacts des météorites ;
• Les tremblements de Lune « thermiques », conséquences de la dilatation de la croûte, une expansion qui intervient lorsque la surface est illuminée par le Soleil suite à deux semaines de pénombre et de froid mordant ;
• Les séismes superficiels, qui interviennent entre 20 et 30 kilomètres sous la surface, et dont les causes sont encore mal connues (certains scientifiques supposent qu’ils sont dus aux glissements de terrain à proximité des grands cratères).

Bonne Lune pour vous !

Car ce n’est pas tout, hier cette Lune a occulté Saturne
Voici le contenu du mail que j’ai fait parvenir à mes amis du net :
Eh oui notre Pleine Lune nous a caché Saturne !
Voici un lien d’astronome pour voir cette lune
Et un lien d’astrologie, si vous voulez vous documenter en professionnel sur le site d’Astrid Fallon, ma jumelle astrologique :
Nous sommes en Pleine Lune c’est à dire que la Lune fait face au Soleil, donc Soleil 13° Poissons (Eau) et Lune 13° Vierge (Terre), Saturne lui est Rétrograde à 20° 08′ en Lion ! La lune se charge donc en énergies Eau , et Saturne est en Feu, ça fait beaucoup d’électricité ! Le feu est une énergie qui épure ! Il y a donc là des grandes ressources pour valoriser son intuition. Ne vous laissez pas déstabiliser, canalisez ce qu’on vous offre et apprenez à vous servir de ces énergies du ciel.
GÉNÉRALITÉS : Quel impact en astrologie ? Alors évidemment les effets sont dépendants de l’impact qu’il fait dans votre thème natal, cette occultation donne de la puissance aux énergie de Saturne, qui si vous ne le savez pas est une planète dite lente, celle qui nous freine, nous limite et nous structure pour notre évolution dans la sagesse ! …
Donc c’est un aspect qui nous donne la possibilité de « grandir », dans la liberté de notre libre arbitre, et nous apporte des protections, en ce moment nous en avons grand besoin, vous ne croyez pas ?
Alors c’est peut être une période propice à nous intérioriser pour mieux comprendre quel est notre potentiel, notre voie. Vous devez avoir reçu le mandala de Marlis Ladurée (son site) pour ce mois de Mars que j’ai posté tout à l’heure, mais il se peut aussi que vous ne l’ayez pa reçu parce que je n’envoie pas tout à tout le monde tout le temps, si vous le désirez faites m’en la demande … il vous aidera à la méditation et au ressourcement.
Voilà une petite chronique astrologique pour vous servir ….

Tous mes liens astro sur cette page
Un billet sur les chasseurs d’éclipses chez Domica
.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s