La Conjonction Mars & Vénus 2009

Actuellement Mercure est toujours rétrograde,
ainsi donc du 22 avril 2009 au 15 juin 2009 il nous dit :
PRENEZ SOIN « prenez soin de ce qui est en cours sans avancer dans de nouvelles directions »
Il le sera encore du 7 août 2009 au 14 octobre 2009 : PRENEZ SOIN de nouveau
ainsi que du 9 décembre 2009 au 3 février 2010.
.

Quant à Vénus et Mars ils nous préparent depuis qq temps déjà une superbe conjonction « persistante » de trois mois :

– Le 12 Avril 2009 Vénus (qui Rétrograde du 7 Mars au 18 Avril) est au 29° Poissons jusqu’au 25 Avril tandis que Mars est au 21° Poissons ; et il atteindra ce 29° Poissons où Vénus se trouve toujours le 22 Avril.
– Le 21 Juin Vénus sera au plus près de Mars et la conjonction aura lieu de nouveau au 14° Taureau.
– C’est le 05 Juillet que cette conjonction perd de son impact avec l’entrée de Vénus en Gémeaux, Mars est à 24° 57 Taureau.

Comment vivrez-vous cette conjonction ?
Je vous propose d’essayer de la décrypter en lisant ce qui suit.

Anna Lorrai nous fait parvenir ce texte traduit d’un site italien « Asgard News »
qui attire notre attention sur la durée inhabituelle du phénomène.

Printemps 2009 : INTENSE ET PERSISTANTE INTERACTION MARS-VENUS EN APPROCHE

Comme nous l’avions déjà annoncé dans une intervention précédente, une conjonction entre Mars et Vénus est en formation ces jours-ci, et qui sera particulièrement intéressante en raison de sa persistance insolite.
Normalement, ce type de conjonction ne dure pas plus deux semaines à cause de la différence de vélocité des deux astres, mais dans ce cas précis, il n’en sera rien parce que Vénus est stationnaire. Les deux astres resteront ainsi conjoints l’un à l’autre pendant quasiment trois mois, de la mi-avril à la fin de la première semaine de juillet.

De surcroit, leur interaction sera d’autant plus intense que durant cette période les deux planètes traverseront deux signes qu’ils gouvernent, à savoir le Bélier (gouverné par Mars) et le Taureau (gouverné par Vénus).
Le symbolisme de Mars et Vénus, comme on le sait, est lié principalement à la polarisation masculin-féminin, non pas au niveau des archétypes (qui sont en fait représentés par le Soleil et par la Lune) mais sur un mode plus spécifique, en tant que manifestation de la polarisation sexuelle.
En astrologie, Mars régit, parmi d’autres choses, la passion, le désir et l’éros, tandis que Vénus régit les sentiments et l’affectivité. Il est alors clair que leur intense et persistante interaction ne pourra que stimuler tout ce qui a à voir avec ces thématiques, à commencer par le jeu entre le masculin et le féminin, et la sexualité.
Cet événement peut ainsi constituer une occasion importante pour quiconque a quelque chose à résoudre ou à changer en rapport à ces questions, et pour qui souhaite améliorer sa relation avec le sexe opposé, ou bien au minimum en mieux comprendre les caractéristiques et les dynamiques.
Pour ceux qui sont déjà heureux en couple, il pourrait exister en outre la possibilité de se réjouir d’une période inhabituellement « chaude » avec leur partenaire. Naturellement, il existe aussi un revers à la médaille, représentée par les risques que peuvent comporter une aussi forte stimulation pour les sujets incapables de gérer leurs propres pulsions instinctives et pour ceux qui ont des problématiques karmiques de cette nature, et qui pourraient en subir ainsi les répercussions.

La phase Poissons

Voyons à présent les moments et les effets par lesquels se manifestera cette conjonction, afin de pouvoir aussi identifier au mieux les sujets qui ressentiront plus fortement l’influx de cette configuration.
Actuellement, Vénus est en phase stationnaire, stoppée sur le 29e degré des Poissons où elle restera immobile deux semaines, tandis que Mars la rejoindra aussitôt après avoir fait une brève conjonction à Uranus. Nous avons ainsi une première phase intense et importante qui intéresse grosso-modo les 5 derniers degrés des Poissons et qui reçoit aussi le concours d’Uranus situé à peu de distance. Il en résulte un influx global plutôt électrisant, voué au changement, aux manières anticonformistes, et potentiellement capable de rompre les schémas et les règles habituels.
Ceci concernera les natifs qui ont des planètes (il s’agit surtout du Soleil, de la Lune, de Mars ou de Vénus) ou des angles situés dans les derniers degrés de la Croix Mutable (Gémeaux, Vierge, Sagittaire, Poissons) avec un effet intense mais potentiellement problématique pour les Gémeaux et le Sagittaire, alors que l’influx sera plus modéré et potentiellement favorable pour les mêmes secteurs des signes positionnés en trigone ou sextile (Taureau, Cancer, Capricorne, Scorpion).
L’influx de la triple conjonction concernera en outre les sujets nés à peu près entre le 15 et le 25 avril, qui la retrouveront dans le cadre de la Révolution Solaire annuelle et qui pourraient la ressentir au cours de la période comprise entre leur anniversaire à venir et le suivant.

La phase Bélier

Par la suite, et en particulier après le 25 avril, Mars et Vénus entreront en Bélier, se séparant d’Uranus, mais commençant à se ressentir de l’interaction avec Pluton en Capricorne et en carré.
Dans cette seconde phase, nous avons ainsi une période encore plus intense et non dénuée de risques à cause de la difficile quadrature susdite. En fait, l’influx plutonien intensifiera les pulsions instinctives inconscientes, activant des mécanismes sur lesquels l’on n’a pas toujours un contrôle adéquat et qui peuvent ainsi amorcer des situations à risque. Ceux qui auront la capacité de gérer constructivement tout l’ensemble, auront cependant la possibilité d’opérer des transformations salutaires et des sauts qualitatifs radicaux, si nécessaire. Cette seconde phase concernera fortement les natifs qui ont des planètes ou des angles situés dans les premiers degrés de la Croix Cardinale (Bélier, Cancer, Balance, Capricorne), avec des risques majeurs pour les trois derniers, et avec une action plus douce et plus facile à gérer pour ceux qui ont ces facteurs situés dans les secteurs des signes postés en trigone ou sextile (Lion, Sagittaire, Verseau, Gémeaux).
Sont concernés également les natifs nés entre le 25 avril et les premiers jours de mai, qui retrouveront la configuration dans leur Révolution Solaire annuelle.
Au cours du mois de mai, Mars et Vénus resteront toujours à quelques degrés de distance pendant toute leur traversée du signe du Bélier, mais sans interactions particulièrement significatives avec les planètes lentes. L’influx de la conjonction intéressera ainsi l’un après l’autre tous les degrés du Bélier, en s’efforçant d’acquérir leurs façons fougueuses et instinctives.
Sont fortement impliqués naturellement les autres signes de la Croix Cardinale avec potentiellement quelques situations difficiles, et avec des effets plus doux et plus favorables sur les signes postés en trigone ou sextile dont nous avons déjà parlé.
Tous les sujets nés en mai auront la conjonction dans leur Révolution Solaire et ainsi dans la période couvrant leur deux anniversaires, il est probable qu’ils se retrouveront d’une façon ou d’une autre à avoir quelque chose à faire de façon intense ou quoi qu’il en soit particulièrement significative, avec les thématiques auxquelles ces planètes sont associées.

La phase Taureau

Au cours du mois suivant de juin, et en particulier après la première semaine, la conjonction prendra une coloration moins fougueuse et agressive mais plus douce et rassurante, avec l’entrée des deux astres dans le signe du Taureau. Mars et Vénus resteront voisins tout le mois durant, et même en conjonction exacte juste le jour du solstice d’été à 14° du Taureau.
Durant juin et en particulier autour du 15 au 25, la configuration interagira avec Saturne, stationné en Vierge, mais au travers d’un trigone, c’est-à-dire avec un effet « soft » et plus facilement gérable. Il s’agira ainsi d’une phase potentiellement favorable pour qui a des planètes ou des angles situés autour du 15e degré des signes de Terre et d’Eau, plus particulièrement pour ceux qui sont à la recherche d’une certaine stabilité dans le champ des relations et de la sexualité. Ceci concernera également tous les sujets nés dans la période indiquée, toujours par le biais de la Révolution Solaire.

Vénus en Gémeaux

Au début de juillet, Vénus aura désormais retrouvé toute sa vélocité normale et tendra ainsi à s’éloigner rapidement de Mars, plus lente qu’elle.
Avec l’entrée de Vénus en Gémeaux qui se produira le 5 juillet, nous pourrons considérer comme désormais terminée cette longue et intéressante conjonction, dont les effets continueront cependant à rester actifs pour tous les sujets nés dans la période où la conjonction a été présente, c’est-à-dire de la mi-avril jusqu’à la première semaine de juillet. Ces influx, dus à la présence de la conjonction dans le cadre de la Révolution Solaire, pourront se manifester à un moment quelconque de la période comprise entre les deux anniversaires, en fonction des cas et selon les transits concomitants.

Gabriele Bertani, traduit par Anna Lorrai dans le bulletin 49 de L’Oeil d’Horos, disponible sur son site.

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Pour comparaison voici un texte daté d’Octobre 2005 :

En 2002, Vénus et Mars se sont rencontrés une fois et demie : une fois en mai dans les Gémeaux, une presque une fois en décembre dans le Scorpion [1] où ils ne font que se frôler mais de près : phénomène astronomique qui est à l’origine du premier poème et qui a inspiré Mireille Perlot : Mars semble rattraper Vénus, sans parvenir à la rejoindre vraiment (leur rapprochement sera environ d’un degré). Puis elle reprend sa marche légère, et de fait, Mars est distancé. La promesse d’un prochain rendez vous était donnée pour fin avril 2004, toujours en Gémeaux [2] où ils n’ont cependant pas pu faire mieux qu’une conjonction à 5o. Vénus semble tergiverser et se plaire dans les Gémeaux où elle finira même par rétrograder. Peut-être pour concevoir l’Hermaphrodite ? Tant pis pour l’indécise. Mars ne l’a pas attendue et hâte le pas vers le Cancer. Ou bien sait-elle déjà qu’elle aura une autre chance ? La même année, les revoilà tous deux réunis une nouvelle fois dans le Scorpion [3] ! On est en droit de s’interroger sur ce bégaiement céleste : deux fois de suite les Gémeaux, deux fois de suite le Scorpion, à deux années d’intervalle… Aujourd’hui Mars a dépassé il y a peu ce point de rendez-vous : il l’a regardé en face, depuis le Taureau. Comme vous, j’espère qu’il en a bien profité, car si l’on peut observer que leurs tête-à-tête se tiennent à peu près tous les deux ans, en 2006, ils n’auront droit qu’à une seule conjonction.

[1] 10 mai 2002 18° Gémeaux, autour du 5 décembre 2002, 4e et 5e degré du Scorpion sans conjonction.
[2] Le 20 avril 2004, alors que le Soleil entre en Taureau, Vénus est au 14e degré des Gémeaux, Mars le 19e.
[3] Le 5 décembre 2004, Vénus et Mars sont sur le 16e degré Scorpion à quelques minutes d’écart l’un de l’autre.
[4] Le 25 octobre 2006, Vénus et Mars enfin synchrones entrent main dans la main dans le signe.

Evaluation de cette conjonction :

Le monde de l’immédiat émotionnel Vénus-Mars génère un comportement passionnel de l’ordre du besoin, tout en spontanéité ; c’est un cycle de formation primaire – sauf sublimation en appui d’autres facteurs de l’horoscope – les artistes sont à la fête.
En ressort esprit de conquête, désirs immédiats, chaude sensualité, extase.
Cela posé, tout comme dans les phases de quadrature, opposition, etc., il n’est pas rare que « voisine » une dualité entre amour et haine, amour et agressivité – les taquineries amoureuses -, baiser et morsure… En témoigne, la lecture de biographies, mémoires de personnalités.
Conséquemment à cette « doublette » Vénus-Mars des Poissons au Taureau, il est certain que sur le chapitre privé de l’existence (le lien amoureux, les sens : « sacrifier à Vénus ») cette conjonction peut s’assimiler à d’autres cycles de l’ordre de la sympathie amoureuse, tels Soleil-Vénus, Vénus-Uranus, Vénus-Pluton, etc., en tant qu’elle installe l’ici et maintenant, l’immédiateté au passionnel, bref la scène amoureuse : décor, acteurs, représentation, action…

Si votre coeur est libre, si vous êtes au bon endroit, si vous êtes à la bonne heures, si ce « grand tout symbolique » est réuni, alors tout est possible. Selon l’horoscope personnel, l’émergence du fait amoureux peut « démarrer » de façon sinueuse ou trouble (conjonction en Poissons) pour s’imposer à la conscience lors du passage de l’orbe en Bélier, pour s’enraciner à la seconde conjonction (Taureau).
L’émergence du fait amoureux sera d’autant plus aigu que vous êtes né(e) au temps de la formation d’une conjonction Vénus-Mars (ou de l’une des phases du cycle) – voir plus bas les dates des conjonctions de 1920 à 2009. Et que vous êtes plus particulièrement à « l’âge des amours », à « l’âge de la sève » » de votre existence ; sans exclusion toutefois pour d’autres âges plus « matures », ou encore « verts »…

De la dualité symbolique de la période
Mais, bien entendu, comme la nature est économe en sa distribution – faveur/défaveur – il pourra arriver un trouble ou une rupture de fond dans tel ou tel couple du fait de l’ambivalence de cette conjonction entre Vénus (amour) et Mars (guerre) et ce, en exemple, de l’irruption d’une rencontre, puis d’une liaison ; c’est alors soit le« coup de canif dans le contrat », soit la « séparation chirurgicale » et l’installation d’une autre histoire. Dans l’un comme dans l’autre cas, le couple bat de l’aile depuis un temps ; mais selon que des cycles lents dynamisent ou pas quelque point sensible de l’horoscope personnel, les conséquences d’avenir ne seront pas les mêmes : duplicité amoureuse dans un cas, séparation dans l’autre…

Le social
L’amour est une chose, le social une autre ; parfois ils sont liés, parfois pas. De fait le social peut être le centre unique de cette conjonction ; en découlera donc un contrat durant l’orbe de ces conjonctions.

Divers
Intéressant le monde de l’émotionnel (le tendre et les sens), la conjonction Vénus/Mars a lien avec la séduction et la recherche d’une séduction, mais aussi de l’esthétique ; en ressort une période adaptée pour se « dépenser au lit » en vue d’une grossesse, s’occuper de soi, affinée sa silhouette, changer de look, perdre du ventre…

Marc CERBERE – le 20 avril 2009 – Lien source

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une excellente conjonction !
d ë e 00° 00′
*DoMica*

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

* La lunaison Gémeaux débute le 24 mai avec la Nouvelle Lune à 3°28 Gémeaux qui est au trigone du Nœud Nord Verseau et au quinconce de Pluton Capricorne.
La conjonction Jupiter-Neptune Verseau est tout près de son premier aspect exact (qui aura lieu le 27 mai à 26°29) au carré séparant de Mercure Taureau rétrograde (Mercure étant le maître de cette lunaison) et au sextile de la conjonction Vénus-Mars Bélier.
Uranus Poissons « effleure » Pluton Capricorne par un large carré.

Comment trouvez-vous ce mois de mai ?
Particulier, n’est-ce pas ?
Le carré de la conjonction Jupiter-Neptune à la conjonction Mercure rétrograde-Soleil, semble avoir mélangé toutes les cartes et voile nos repères habituels.
Concrètement, ça donne des événements irritants plus ou moins importants qui s’accumulent mais aussi des petites surprises qui nous font dire : « Ah, je ne savais pas que je pouvais faire ou dire ça ! ».
Tout ceci a occasionné du stress et de la fatigue.

Ce phénomène se résorbe. Mercure reprend son mouvement direct le 31 mai.
Cependant, il serait intéressant de garder en mémoire ce que nous avons appris sur soi durant cette période car ce n’est pas temporaire.
Le désordre et le stress nous permettent de dépasser certaines barrières mentales, certains préjugés, et portent notre regard sur une partie inconnue de soi.

Les Gémeaux symbolisent l’intellect et les communications, l’échange d’informations. Il y a une source d’informations qui n’est pas privilégiée par nos sociétés, ni par notre mental concret, car justement, ce n’est pas concret : il s’agit de l’intuition.
La période actuelle a pu mettre en lumière notre capacité intuitive.
Saturne Vierge travaille actuellement notre sens de l’observation et si nous avons été assez attentifs à nos pensées et ressentis, nous avons probablement constaté que « nous savions » que ce genre d’événement allait nous arriver ou que, contrairement à ce que disait notre mental rationnel, c’était bien comme ça qu’il fallait agir… ou si vous avez oublié de faire quelque chose, finalement vous constatez que cet oubli était opportun.

Je ne parle pas ici de talent de médium qui apparaît, je parle de petites choses du quotidien. La période actuelle nous demande de développer et d’apprivoiser une partie de soi que nous avons volontairement mis à l’écart, nous privant ainsi d’une source d’informations. L’intuition existe et, même si pour une personne rationnelle comme moi c’est un véritable défi, je pense qu’on peut apprendre à utiliser son intuition… un jour à la fois, un pas à la fois.
Les grands changements se font dans les petites choses du quotidien, ce qui permet une meilleure assimilation. Notre mental concret a besoin d’intégrer cette nouvelle donnée dans ses paramètres et c’est aussi le travail actuel de Saturne Vierge de nous permettre de le faire sainement.

* Au Premier Quartier 9°50 Vierge, le 31 mai, Mercure Taureau vient tout juste de reprendre son mouvement direct mais est encore au carré de la conjonction Jupiter-Neptune Verseau.
Ce carré est actif jusqu’à la mi-juin mais correspond davantage à la phase « intégration ».
Nous vivons des événements plus ou moins importants qui nous permettent de tenir compte plus consciemment de ce qui se passe en soi.
La Lune est conjointe à Saturne et donc le Soleil est au carré de la conjonction Lune-Saturne.
À la découverte de ce nouvel outil (l’intuition), le Soleil Gémeaux peut s’emballer et prendre des vessies pour des lanternes ou tenter de comprendre rationnellement l’intuition, ce qui donne à peu près le même résultat : ça ne marche pas et c’est très insécurisant !
Nous apprenons à marcher sur un nouveau terrain, alors on évite de se taper sur la tête, et si on tombe, on se relève et on recommence ! La patience est de mise…

* À la Pleine Lune 17°07 Sagittaire du 7 juin, Saturne Vierge est apex de la Pleine Lune.
Vénus et Mars, toujours conjoints, viennent d’entrer en Taureau et sont au carré de l’axe des Nœuds et au trigone de Pluton Capricorne.
Uranus Poissons est au sextile de Mercure Taureau.
Ne pas prendre les choses au pied de la lettre, ne pas se sentir personnellement attaqué en toutes circonstances.
L’effort qui nous est demandé depuis quelques mois et qui va se prolonger encore, est difficile dans le sens où nous devons prendre du recul. C’est assez difficile à expliquer. La traduction littérale de l’anglais « to take it personnal » : le prendre personnel (fréquemment utilisée au Québec) exprime mieux ce que je veux dire.
Globalement, il s’agit de « décoller » de notre ego… mais pas de supprimer l’ego, nous en avons besoin !
Discerner ce qui est l’ego et ce qui est soi. L’ego est notre outil, pas notre identité…
Ce sujet mérite plus que quelques lignes et si j’arrive à structurer ma pensée à ce sujet, j’élaborerai davantage.

* Au Dernier Quartier 24°56 Poissons, le 15 juin, Mercure quitte sa zone de rétrogradation.
Le Soleil est au trigone de la conjonction Jupiter-Neptune Verseau, et est au carré de la conjonction Lune-Uranus Poissons, ce qui forme un carré en T assez large avec Pluton Capricorne.

La conjonction Vénus-Mars Taureau est au trigone de Saturne Vierge.
Cette conjonction qui dure presque trois mois … (voir l’article bulletin 49 de L’Oeil d’Horos, disponible sur le site).

Ce Dernier Quartier est en demi-teinte, avec les changements à faire qui s’imposent à notre conscience et, en même temps, l’espoir qui renaît, bien présent. Le vent tourne et nous ne savons pas très bien où il nous emmène. Tout ce que nous savons, c’est qu’il faut le suivre.

Alors, restons vigilants et dans le présent. Hier est passé et demain n’est pas encore là. Aujourd’hui est le plus important.
Bonne lunaison !
Sabine sur son site
23 mai 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s