Histoire de la création selon la Kabbale

.
Dominique Aubier, écrivain & Kabbaliste
nous parle de la création :

.

URL
.
* * * * * * * * * *
Lire Tristan :
« 
Préparons-nous pour 2011« 
* * *
Nouvelle Lune du 04 Janvier 2011 :
« L’humanité a amorcé un pas important vers son évolution.
Ça ne veut pas dire que c’est agréable, ça veut dire qu’il y a quelque chose devant… »

Lire Sabine
* * * * * * * * * *
. 

En 2011 nous sommes appelés à acquérir plus de sagesse, plus de souplesse dans nos réflexions, et de bien réagir aux changements (13 étapes cette année).

Dans le livre de Marie Coupal – « Le guide du rêve et de ses symboles » – pour moi, le meilleur ouvrage en la matière, il est dit au sujet du chiffre onze :
« La force, la domination.
L’intuition s’allie à l’intelligence volontaire.
Il est le nombre de la puissance.
Chiffre de vibration surhumaine.
Pris dans un sens péjoratif, il représente la faiblesse, la dualité. (…)
Il est positif si on concentre sa force sur le contrôle des instincts, de l’émotivité trop grande. »

Le 11 et ses symboles
Symbole de la lutte intérieure, de la rébellion et de l’égarement qui en résulte.
Mais il représente aussi celui qui sort vainqueur des épreuves avec la connaissance qui en procède.
Représente la transgression de la loi car il dépasse d’un le nombre dix, qui est celui du Décalogue.
Pour ce fait, il représente l’armoirie du péché selon Saint Augustin.
Le psaume 11 – numérotation du Vulgate – demande effectivement le châtiment des méchants.
Les spéculations théoriques sur ce nombre confirment ce symbolisme.
La somme des nombres 1 à 11 est de 66, qui multiplie onze par le nombre symbole du mal, le diabolique 6; par l’addition des deux chiffres qui le composent comme par sa lecture en chiffre romain, II, il rappelle le 2, nombre de la division et de la corruption.
Nombre exprimant plus que le péché humain, c’est le péché en général ou cosmique, selon R. Allendy.
Selon Peignot, c’est la force des témoins et de la Parole.
Onze est donc le nombre du martyre, du témoignage et de la prophétie.
Représente l’union du microcosme et du macrocosme – 5 + 6.
Nombre de la connaissance de Dieu, selon les arabes, celle-ci passant par 11 étapes.
Nombre relié aux mystères de la fécondité dans les traditions ésotériques africaines.
Nombre représentant l’initiative individuelle mais s’exerçant sans rapport avec l’harmonie cosmique, par conséquent d’un caractère plutôt défavorable.
En chine, nombre représentant la voie – le Tao – du ciel et de la terre.
C’est le nombre de l’union centrale du ciel, 6, et de la terre, 5.
Piste d’interprétation
Son interprétation est la même que « 2 », mais avec une intuition et une inspiration hors du commun.
Vous devez agir selon votre intuition et en tenir compte à tout moment de la vie.
Ambassadeur, aide humanitaire, médecin sans frontières, toute activité ayant un caractère futuriste et messager.

Ci-dessous, je reproduis le texte de cette vidéo, car ici, il nous faut bien suivre !
Prenons de bonnes habitudes kabbalistiques …

J’ai commencé d’étudier moi-même la Kabbale il y a bien longtemps, mes recherches sur l’Internet n’en sont qu’une suite, de même que l’astrologie.
Entrons dans les mystères ! et accueillons une nouvelle forme de pensée, sachons reconnaître les signes déjà nombreux en ce début d’année, Dominique Aubier nous en parle dans ses
Voeux de Bonne Année.
Plus bas j’indique le livre d’un psychiatre qui nous explique les dérapages de notre cerveau (nos constructions mentales erronées).
En astrologie, nous étudions la Lune Noire pour apprécier l’équilibre entre nos aspirations & nos interdits.

« Pour expliquer le contenu de la doctrine islamique un procédé d’exposés a été mis au point que nous avons appelé Ciné code.
Ce sont des films qui nous servent à décoder les secrets de cette doctrine.
Le troisième de ses films s’est intitulé le logiciel kabbalistique :
dans ce film j’annonçais que le logiciel kabbalistique, c’est-à-dire des systèmes de références qui nous permettent de tout comprendre, s’édifiait en trois tableaux :
1 l’alphabet hébraïque ;
2 l’anatomie, la physiologie et le fonctionnement du cerveau ;
3 le système séphirotique, les Séphirots.
En matière de connaissance initiatique il faut toujours apporter la preuve matérielle, la preuve réaliste ; c’est elle qui permet de comprendre parce que notre cerveau ne peut pas comprendre sans cet appui.
Donc il y a quelque temps je ne pouvais pas éclairer le système séphirotique par ce que je ne disposais pas de certaines informations scientifiques qui me sont parvenues depuis, dont je ferrais état et je dois vous dire qu’elles datent au plus tôt de 1985.
Ceci dit le terme kabbalistique a lui-même besoin d’être expliqué, qu’est-ce que la kabbale, on ne le sait pas. Il y a un parcours historique d’une pensée qui veut dire exactement prendre quelque chose, une information, l’actualiser en la réfléchissant à l’aide de tout ce que le savoir nous apporte au moment où on en parle, et après avoir enrichit ce document, le déposer pour qu’il se transmette à l’avenir, où quelqu’un fera la même chose, prendra, réfléchira et redonnera.
La kabbale c’est le système par lequel certaines informations, depuis le commencement des temps, arrivent jusqu’à nous par le procédé que je viens de dire.
Le parcours long est celui qui part de la création du monde et qui vient jusqu’à nous ; et le parcours plus court est celui qui part du Mont Sinaï et de Moïse et qui vient jusqu’à nous. Je suis pour le parcours long parce que si je ne connais pas la fonction métaphysique qui fait de l’alphabet hébraïque l’élément créateur de toute chose, je ne comprendrais de toute façon jamais rien. Et au moment du Sinaï je ne comprendrais pas non plus ce qui se passe.
Par conséquent l faut partir du début.
Et bien le début, c’est qu’une entité que nous appelleront Dieu, l’Infini, désirait quelque chose, avait le désir d’avoir un partenaire. C’est ce que les kabbalistes nous font supposer, bien entendu c’est une supposition, car je ne peux pas savoir ce que l’Invisible désirait ou ne désirait pas. Mais la kabbale qui a des moyens de penser nous dit que ce désir existait et il était si précis qu’il a été à la source d’une mise au point de l’instrument magique qui allait réaliser ce désir.
Et dans la pensée de l’Infini existait à l’état pensif, à l’état réflexif, cette entité magique qui n’est rien d’autre que l’alphabet hébraïque, un alphabet hébraïque parfait, qui était dans la pensée de Dieu mais qui n’avait pas encore traversé l’Infini, pour arriver sur un néant qui n’existait pas. Alors que s’est-il passé ?
.
Monsieur Isaak Mouriack qui est un grand kabbaliste dit que Dieu s’est retiré dans son centre et qu’il a créé, comme s’il s’était pris le pied dans sa robe, et qu’il ait créé un petit bout d’espace sur lequel il aurait logé ensuite l’information qui aurait créer l’espace.
Moi je préfère l’idée de Cervantès.
Cervantès dit que l’Invisible chérissait si fort l’idée de créer qu’à un certain moment cette pensée lui a comme échappé, elle est allée de l’avant et elle est allée s’incarner dans un point, un point qui est devenu quelque chose de spatial et ce point ayant reçu d’office l’information de l’alphabet qui s’était déversé sur lui est devenu capable de créer l’univers et l’univers s’est constitué.
En lisant Don Quichotte :
Ce point est resté un point sensible dans l’Univers et la Terre, la planète sur laquelle nous vivons serait l’agrandissement de ce point, car ce point a grossi conformément au temps où l’univers se développait, 14.000 ans d’années, et ce point resterait magiquement un point d’effervescence essentiel. Il est évident que dans ce globe (notre Terre) a été inséré d’office, dès le départ, la formule magique de l’éternel qui est l’alphabet hébraïque. Cet alphabet hébraïque est créateur d’une entité structurelle, que nous appelleront plus tard le cerveau, créateur d’autres façons de s’exprimer, et nous verrons en quoi celle des séphirots répondent à cet appel.
Pour l’instant il s’agit de suivre le parcours de l’information primordiale, elle a été insérée dans la Terre, elle a été insérée dans le point principal, elle y est. Donc l’alphabet est logé dans la planète Terre, et dans la planète Terre il en conduit l’évolution, et cette évolution nous la connaissons puisque l’histoire naturelle la reconstituée.
Il y a eu l’époque du règne minéral, du règne végétal, du règne animal, et un jour l’homme est arrivé en quatrième position et l’information qui était au début nous l’avons transférée du début à la fin, du début à la fin, dans chaque règne, de sorte qu’elle n’est pas perdue et quand l’homme arrive en ayant son cerveau achevé, comme Adam, le premier homme, ou les premiers hommes, et bien parallèlement à cette création biologique, l’information a couru, est venu jusqu’à lui et la bible nous le fait comprendre parce que si on lit la Genèse on s’aperçoit que Adam, le premier homme était au courant de la bonne manière de vivre dans le jardin d’Eden. Il était au courant de l’information. Quelqu’un la lui avait donnée, mais qui ? Il faut comprendre que c’est la nature.
La nature, en développant le minéral, le végétal, l’animal et l’humain, a propagé l’information de l’alphabet hébraïque et l’a fait venir jusqu’à Adam qui l’a reçue au moment même où il recevait parallèlement la structure cérébrale achevée.
Et en effet, la Genèse nous dit que Adam était au courant, c’est pourquoi la sortie du Jardin d’Eden a pu être malheureuse parce que Adam qui était au courant de la règle naturelle en attendait (de la même façon) de sa femme Eve, laquelle a plus ou moins compris ce qui se passait et
s’est laissée tenter par la situation cérébrale qu’elle était en train de vivre, elle trouvait que regarder le cerveau avec ses yeux, c’était très bien et elle a produit l’erreur qui a fait la faute initiale, qui a provoqué la mauvaise sortie du Jardin d’Eden.
Donc nous avons une faute sur une donnée qui avait existé.
Alors un homme intervient, Hénoch, descendant d’Adam, reconstitue la loi dans une façon correcte et il rentre dit-on dans le ciel sous la forme d’un ange que l’on appellera Métraton. Moi j’aime bcp l’histoire de cet ange, parce que qu’est-ce que c’est qu’un ange ? Un ange c’est un esprit, c’est une entité intellectuelle, spirituelle, et Hénoch a réussi à capter quelque chose qu’il a introduit dans le cerveau du monde où il a été accepté comme agent propitiatoire.
Après Hénoch il y a eu d’autres personnages qui sont intervenus, et un jour est arrivé Moïse au Sinaï. Entre temps il y a eu beaucoup d’épisodes avec Noé et le déluge, puis Abraham, Jacob, Joseph, et un jour Moïse sort peuple d’Égypte et l’emmène dans le désert au Sinaï où il va recevoir la Loi. Mais c’est la première fois où la loi est donnée de manière historique et explicite par un évènement concret, alors que jusque là c’est la nature qui l’avait acheminée.
L’histoire du Sinaï est une histoire étonnante qui est très importante par ce que tout ce que nous devons savoir sur le fonctionnement du monde et qui est donné par l’alphabet hébraïque va être projeté, repensé, réinséré, dans la culture et ce sera un évènement propitiatoire extraordinaire.
Moïse, on le sait, reste 40 jours tout seul au sommet de la montagne, en discussion avec le temps, avec lui-même, et en tant que esprit génial capte toutes les leçons que la nature transportait et que le temps véhiculait et il comprends ce qu’il doit donner au peuple pour que le peuple soit désormais au courant de la règle qui gouverne le monde d’une façon satisfaisante.
Ce sont les fameuses tables de pierre, il descend du Sinaï en portant ses tables de pierre et là il a son meilleur disciple, son disciple préféré Josué qui se porte à sa rencontre et qui lui dit :

« je suis désolé, mais tu ne peux pas porter ces pierres, jamais ils ne supporteront de voir ce que ces pierres montrent.
Tu ne sais pas ce qu’ils sont en train de faire, ils sont en train de danser autour du veau d’or. Ils sont aussi loin de toi que possible. »

Alors Moïse est fâché, il casse les tables de la loi et les kabbalistes nous disent que dieu a approuvé d’avoir cassé ces pierres parce qu’effectivement l’ignorance dans le peuple est trop grande et les empêchait de comprendre. Et dieu pense aussi, parce qu’il est le créateur, que toute chose doit se communiquer par les termes de la création, et alors il offre à Moïse une seconde version de la loi qui est le décalogue que nous connaissons bien, les dix commandements.
Ces dix commandements sont la version substantielle du secret que les pierres, les tables de la loi que Moïse transportaient, mais ce secret nous ne le connaissons pas, mais cependant, si vous avez bien suivi l’histoire, Josué les a vu ces tables de pierre, Moïse les lui a montrées, il y a donc quelqu’un à part Moïse, qui a rencontré le secret et c’est Josué, et en effet, Josué à conscience de détenir le secret de ce qui ne peut pas être donné dans l’immédiat au peuple trop ignorant et il se rend compte que ce secret, lui, doit le communiquer. Et un jour il le communiquera aux anciens. C’est-à-dire aux grands vieillards qui connaissent déjà pas mal de choses. Les vieillards les confieront aux prophètes, les prophètes les confiront aux hommes de la Grande Synagogue ; et c’est ainsi que le secret commence à circuler. » …/…
A suivre

.
Continuons d’approfondir nos fonctionnements :
« Perdons-nous connaissance » – Le livre de Lionel Naccache – critique et synthèse :

http://automatesintelligent.blog.lemonde.fr/2010/01/26/perdons-nous-connaissance-par-lionel-naccache/

…/…
« Or le sujet n’est pas l’observateur neutre que postulent beaucoup de sciences. C’est une entité singulière, prenant la forme d’un corps et d’un esprit profondément déterminée par des contraintes lui interdisant un rapport objectif avec ce qu’il perçoit du monde. Les constructions que fait son cerveau des données perçues par ses sens, les interprétations qu’il donne ensuite à ces constructions en fonction notamment de la façon dont elles sont reçues par les autres, correspondent à un besoin vital pour le sujet: élaborer une description de lui-même et de son histoire, autrement dit de son Je, qui soit aussi valorisante, mobilisatrice, que possible. »
…/…
« Il est donc important de montrer comment le Je conscient crée ou utilise l’information, qu’elle soit de détail ou qu’elle s’organise en vastes systèmes de connaissances, pour améliorer son adaptativité dans le conflit darwinien pour la survie qui l’oppose aux autres espèces et à ses semblables. »

.
Ce livre est cité dans la vidéo L’Oréal de Dominique Aubier ;
ou elle nous reparle de la Kabbale, de Cervantès et de Clara :

http://www.dominique-aubier.com/crbst_130.html
.
« Devant l’incroyable relation qui existe entre cet organe (le cerveau) et l’esprit humain
et qui dépasse l’entendement, je suis contraint de reconnaître l’existence
d’une intelligence supérieure capable de l’avoir conçue et réalisée.
Je me vois contraint d’attribuer l’origine de cette association
à la volonté d’un être intelligent. »

Docteur Robert White, neurochirurgien
Extrait de son livre « Dieu ou le hasard ? Il faut choisir » –
Source

.
* * *

Liens utiles :
– La création des religions et les origines de l’homme

http://secretebase.free.fr/civilisations/sumeriens/religions/religions.htm
– La chimie de l’alchimie : http://quantumfuture.net/fr/science-2_fr.htm
Depuis ce site : http://quantumfuture.net/fr/la_science_antique.htm
« notre ADN pourrait bien être l’interface entre le monde éthérique et le monde physique » Laura Knight-Jadczyk

* * *
.

Publicités

5 réponses à “Histoire de la création selon la Kabbale

  1. Je voudrais vous dire que j’ai une amie absente sur le net et que j’en suis peinée, elle a de gros soucis de santé depuis déjà 2 ans, je voudrais que nous puissions tous prier pour elle en ce moment, et notamment Sainte Marie Madeleine.
    Cette amie s’appelle Ronny.
    Merci
    *DoMica*

    • Voilà une pensée, un signe de croix et une demande à Sainte Marie Madeleine pour Ronny. Je pense qu’elle avait un blog depuis plusieurs années sur spaces si il s’agit de la même Ronny.

  2. Coucou Domica
    Je crois que déjà je sens les effets de la pleine Lune qui approche,
    j’espère que tu vas bien, bon début de semaine – bisous

  3. Pour mes Pascalou ! ! ! et toutes les belles qui passeront ici …
    …………….(¯`v´¯)
    .………….(¯` 🙂 ´¯)
    .…………..(_.^._)
    ………………..I/ ¸.ª
    ……………..“ªI ¸.ª“˜¨
    ………………..I/ ¸.ª¨…(¯`v´¯)
    …………….“ªI ¸.ª“˜¨.(¯ ;-)` ´¯)
    .……..¯¨˜“ª.I/´ª¸……/(_.^._)
    .……“ª¤….¤ ª“˜¨¸.¤ª“/˜¨¨¯
    .…¯¨˜“ª¤.¸°¸.¤ª“˜¨¨¸°¸.¤ª“˜¨¨¯  
    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

  4. hello ma Domica .. je viens en pointillés ce WE .. hier j’avais vu que tu avais bloqué les commentaires de certains de tes billets et j’ai senti un gros coup de ras le bol .. contente de pouvoir écrire ici quelques petites lignes .. demain je répondrais à ton mail et je te donnerai ma vision des choses .. en attendant d’approfondir le contenu de cet article .. toujours plein de choses passionnantes chez toi ma belle .. je file au bar, le devoir m’appelle .. biz de Pascalou

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s